Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Sénégal : Dossier ethnopsychiatrie

Sénégal : Dossier ethnopsychiatrie

le 13 mai 2019

Médecine technologique occidentale et savoirs traditionnels locaux entretiennent une relation complexe dans la psychiatrie sénégalaise.

La psychiatrie sénégalaise a été profondément marquée par le travail du psychiatre français Henri Collomb. Il y a développé, dans les années 1950, une forme d’ethnopsychiatrie prenant en compte les spécificités culturelles et les croyances locales et incorporant des innovations : travail collaboratif avec les guérisseurs, villages psychiatriques, accompagnement familial. Après son départ, les psychiatres sénégalais ont hérité de son œuvre, difficile à appréhender par ses dimensions à la fois coloniales et progressistes. Les évolutions sociales, médicales, culturelles et économiques du pays ont également donné lieu à de nécessaires adaptations, alors que s’installait un mythe autour de la figure d’Henri Collomb. Les journalistes Elsa Dorey et Klervi Le Cozic, accompagnées de la photographe Eugénie Baccot et financées avec l’aide du Centre européen du journalisme (EJC) via son programme de bourse dédié à la santé mondiale , se sont rendues au Sénégal à Dakar, Kénia et Thiaroye dans le sillage d’Henri Collomb. Reportage en quatre volets.

Consultez le dossier sur la revue L’Actualité Nouvelle‐Aquitaine