Vous êtes dans : Accueil > Comment agir ? > Médiathèque > Expo photo

Expo photo

Travaux de photographes autour des problématiques de santé mentale (rétablissement, troubles, hospitalisation, exclusion,...) à regarder, partager, utiliser comme support à des actions de sensibilisation ou de lutte contre la stigmatisation. 

Afin de respecter le copyright et le travail des artistes, nous vous remercions de ne pas copier les images ci-dessous.

Pour nous faire part de vos suggestions, envoyez nous un mail à 

Liste non-exhaustive (cliquez sur le titre dans la liste ci-dessous pour atteindre le descriptif)

 

L'asile des photographies par Philippe Artières  et Mathieu Pernot  - 2013

© Mathieu Pernot

Le photographe Mathieu Pernot et l'historien Philippe Artières ont travaillé trois ans à l'hôpital psychiatrique de Picauville / Fondation Bon-Sauveur (Manche). Ce lieu de mémoire résume toute l'évolution de la psychiatrie depuis le XIXe siècle, mais il recèle surtout des archives visuelles exceptionnelles. Frappés par la force de ces images, Mathieu Pernot et Philipppe Artières décident d'en faire la matière même de leur travail. En écho, le premier réalise quelques photographies tandis que le second raconte cette expérience à travers le montage d'archives écrites. L'ensemble compose moins une histoire de la psychiatrie en images qu'une histoire de la photographie depuis l'hôpital.L'asile des photographies est à la fois ce recueil d'images oubliées et une mémoire rendue aux anonymes qui furent les auteurs et les sujets.

Condemned par Robin Hammond  (voir article Ozartsetc ) - 2013

© Robin Hammond

« Condemned » est une série du photojournaliste néozélandais Robin Hammond. Réalisé au Soudan Sud, en Ouganda, en Somalie, en République Démocratique du Congo et au nord du Kenya, ce reportage cherche à documenter les conséquences des crises sur la santé mentale en Afrique subsaharienne. Une perspective chère à son auteur qui a toujours placé les questions humanitaires et les droits de l’Homme au cœur de son travail.

Donnons un visage à la maladie psychique par Anne Betton  - En cours

Projet photographique visant à nous destigmatiser en montrant au grand public que nous sommes comme tout le monde, que nous n'avons pas à nous cacher ou à avoir honte de pathologies dont nous ne sommes pas responsables et avec lesquelles nous apprenons à vivre. 

Hôpital Silence par Samuel Bollendorff  - 2004

Psychiatrie - © Samuel Bollendorff

Maternité, Psychiatrie, Urgences, Gériatrie, de 1998 à 2004, Samuel Bollendorff a travaillé sur le système hospitalier en France en sʼinterrogeant sur la place des individus dans les services publics. LʼExpress, ELLE, Le Monde, Le Nouvel Observateur, ont été des relais de son travail, projeté, par ailleurs, au festival Visa pour lʼImage.
Loin de l’aspect médical, il s’est attaché à garder une approche sociale du rôle de l’hôpital. Chercher au travers du temps et des complicités nouées à comprendre quelles étaient les vies de ces individus que rassemblent la maladie et l’envie de donner…
L’hôpital au fil de la vie, l’hôpital au fil de nos vies…

It's Hardly Noticeable par John William Keedy  (voir articles NPR ) - 2012

It's Hardly Noticeable VIII - © John William Keedy

« It’s Hardly Noticeable » est une série qui explore l’anxiété et diverses névroses.

My addiction par Graham MacIndoe  (voir articles The Guardian  et Les Inrocks ) - 2014

© Graham MacIndoe

Écossais basé à New York, Graham McIndoe est un photographe à succès, spécialiste des portraits pour des publications prestigieuses comme Esquire et le New York Times Magazine . Mais sur le site du Guardian , c’est à un portrait beaucoup plus intime qu’il se livre dans un diaporama sonore : celui de sa propre addiction à l’héroïne.

Objets sous contrainte par Jean-Robert Dantou  - 2014

#21 ­Fourchette tordue - © Jean-­Robert Dantou / ENS ­ CNSA / Agence VU'

Jean-Robert Dantou travaille sur la folie avec l’idée que sa représentation par les photographes met toujours en avant la crise, jamais le quotidien. Dans le premier volet de ce travail, il a choisi de photographier des objets qui nous font entrer dans le quotidien de ces personnes décrites comme schizophrènes, bipolaires, souffrant de troubles obsessionnels ou de syndromes dépressifs.

The Epilogue par Laia Abril  (voir article Slate.fr ) - 2010

© Laia Abril

Depuis 2010, la photographe espagnole Laia Abril travaille sur les troubles alimentaires. Après «A bad day» [un mauvais jour]  qui raconte  l'histoire de Jo, une boulimique de 21 ans, cette photographe s'est ensuite concentrée sur la «thinspiration» , la tendance de jeunes filles anorexiques à poster des photos de leur corps sur Internet. Elle clôt aujourd'hui son projet en se penchant sur les répercussions que subit l'entourage des malades. Il y a quelques années, la famille Robinson a perdu Cammy, leur fille boulimique âgée de 26 ans. Par les objets, les endroits ou les souvenirs, Laia Abril reconstruit les élements qui constituaient la vie de la jeune fille. Cette série photographique touche au plus près les questionnements de ces malades et les sentiments de culpabilité et de frustration des familles et des amis.